CEREMONIE D'OUVERTURE

VENDREDI 13 MAI CEREMONIE D'OUVERTURE DE NOTRE 5e FESTIVAL

18h30 - Centre Sportif Chéops

 

Nous nous retrouverons au Centre Sportif Chéops pour ouvrir officiellement le 5° Festival Internationnal de Claquettes Américaines.

L'occasion pour l'équipe d'organisation d'aborder cette édition 2016, en compagnie des officiels, de nos partenaires et des stagiaires. Nous vous présenterons les professeurs et nous reviendrons sur les différentes animations du week-end.

La cérémonie d'ouverture se déroulera dans la convivialité autour d'un verre.

21h00 - LE CAFE LITTERAIRE

Le Café Littéraire
32 rue François Mitterrand
87000 Limoges
Téléphone :09 84 39 41 92 06 12 28 43 52  ou 06 69 63 65 56

Email : cafelitteraire87@gmail.com

Le menu :

  • Salade du café
  • Suprême de volaille
  • Moelleux au chocolat

Tarif : 25€00

Pour enregistrer définitivement les réservations, le restaurant demande 10€00 d'arrhes par personne à leur envoyer par chèque ou à déposer en espéces ou en chèque directement au restaurant.

La soirée

 

 

20h30 - Soirée Tap Impro par les professeurs en compagnie de Only Swing Trio.

Pour ouvrir dignement cette 5° édition du Limoges Tap Festival, nous vous proposons dès le vendredi une soirée Tap Impro avec les professeurs et Only Swing Trio

Dans le cadre convivial du café littéraire à Limoges.

ONLY SWING TRIO

Francis Gonzalez à la batterie et Benoit Ribière au piano et au chant accueillent le musicien Jean-François Bercé à la contrebasse et au tuba. Ce trio étend son répertoire entre jazz et blues, toujours dans la tradition du swing. Du jazz Nouvelle-Orléans aux standards plus classiques des années 40-50, les couleurs se mélangent au blues, au boogaloo et à la bossa nova.

Francis Gonzalez débute la batterie « clandestinement » en autodidacte. Il se spécialise rapidement dans les rythmes shuffle, boogie et swing. Il jongle habilement avec le vieux style des années 20, le New-Orleans, le middle jazz, le bop, le blues et le rythm & blues des années 50. Ses maîtres sont Babby Dodds, Sydney Catlett, Jo Jones ou encore Kenny Clark.

Il accompagne de nombreux musiciens renommés de jazz et blues français (Claude Tissandier, Eric Luter, Alain Boucher, Maxime Saury, Antony Stelmazsack...) et amé- ricains de la Nouvelle-Orléans comme le trompettiste Connie Jones, le clarinettiste Tim Laughlin, le chanteur accordéoniste Jude Taylor, Richard Ray Farell... 

Benoit Ribière, pianiste et organiste autodidacte, est également chanteur. Il s’épanouit tout d’abord au sein de différentes formations de blues avec lesquelles il se produit en première partie de Luther Allison, John Primer, Lucky Peterson, Maceo Parker, Eddie Clearwater... Il aura également l’occasion d’accompagner des ar- tistes de blues comme Chicago Beau, Zora Young, Carl Weathersby, Curtis Salgado.

Il étudie plus tard le jazz au piano sous plusieurs in- fluences : Fats Waller, Ray Briant, Errol Garner, Claude Bolling, Doctor John... Puis il décide de se perfection- ner au chant où son cœur balance entre crooner et bluesman. 

Après plusieurs années passées au sein du quartet du trompettiste Guy Bodet, Jean-François Bercé, contrebas- siste et tubiste, enseigne aux ateliers Syrinx de Poitiers et collabore à diverses formations dirigées par Manolo Gonzalès. Il intègre ensuite le quartet Pastel du pianiste William Leconte avec lequel il obtient le premier prix de la Défense à Paris, en 1985.

Il joue pendant de nombreuses années aux côtés de Patricia Ouvrard. Sa rencontre avec le saxophoniste américain Steve Potts et l’accordéoniste Richard Galliano l’amène à se produire dans plusieurs festivals. D’autres concerts suivront avec des grands du jazz tels que Dominique Pifarelli, Bob Mover, Zool Fleischer... Membre de l’Orchestre Régional de Jazz Poitou- Charentes dirigé par Manolo Gonzalès, il se produit dans de nombreux festivals avec Claude Nougaro, Spanky Wilson, Jean-Louis Chautemps.

Jean-François Bercé enseigne à l’école de jazz de Tours de 1987 à 1997. Simultanément, il rejoint la Broadway Musical Company à Paris, orchestre dirigé par Bernard Marchais. Il participe à de nombreuses tournées au Ja- pon de 1998 à 2010.

En 2001, il joue dans « Chantons sous la pluie » à Paris, comédie musicale récompensée par un Molière la même année.

En 2008, il crée son trio avec Patrick Raffault à l’accor- déon et Ted Scheips à la guitare.

En 2011, il crée avec le sculpteur HL Bergey et la dan- seuse Elodie Curado le spectacle « Je ne sais pas où je vais mais je suis à l’heure ».